Dunkerque

Dunkerque

Javascript error before this line

débat sur l'université

Compte-rendu du débat sur l’université

26 janvier 2017

 On parle de plus en plus des scores des universités françaises dans les classements internationaux, mettant ainsi en concurrence les systèmes d’enseignement supérieur des différents pays. En France, notre université oscille entre deux tendances :

-                 -  celle relativement récente qui privilégie le regroupement de grands pôles universitaires attachés aux métropoles et

-                  - celle issue des années 80 qui démocratise l’enseignement supérieur et qui contribue au développement des territoires par leur proximité.

Ces dernières années, c’est la logique métropolitaine qui semble dominer, orientant notre modèle universitaire vers la compétition internationale.

Mais doit-on pour autant délaisser le modèle des universités de proximité, dont la qualité d’enseignement est largement reconnue et dont la recherche en réseau montre son efficacité ? Quelle plus-value apporte une université de proximité pour un étudiant qui cherche une formation riche et un suivi personnalisé ?

Nous avons d’abord rappeler l’histoire. Comment s’est créée l’université sur le Littoral ? Est-ce que cette création s’est faite dans la facilité ? Pour cela nous avons voulu le témoignage d’Alain Dubrulle qui a été le premier président de l’université. Ce témoignage a posé clairement la question : la concentration des moyens sur de très gros pôles universitaires ne risque-t-elle pas de fragiliser les universités de proximité et d’affaiblir du coup les dynamiques régionales ? Monsieur Pierre Yana, universitaire, était un de ces nombreux acteurs qui ont créé l’ULCO. Il a relaté les premiers temps de l’université, les espoirs et les difficultés du début. 25 ans plus tard, on ne peut que se réjouir du chemin parcouru, tout en étant ambitieux pour l’avenir de l’ULCO, dans un contexte nouveau qui nécessite énergie et opiniâtreté.

Puis Monsieur Carl Vetters, vice-président de l’ULCO et représentant le président Hassan Sadok,  a expliqué le projet actuel de l’ULCO. La stratégie de l’ULCO tourne autour de 3 volets :

-       -      affirmer l’excellence pédagogique et scientifique de l’établissement autour de deux filières :

o   environnement et milieux littoraux

o   environnement industriel et énergie

-              développer son rayonnement auprès des acteurs économiques et institutionnels

-              renforcer l’attractivité du site par le développement de la vie de campus.

Dans un second temps, trois universitaires ont démontré que l’ULCO réunit toutes les conditions nécessaires pour que chaque étudiant puisse réussir ses études :

Agnès Noyer, vice-présidente déléguée à la vie de campus et à la réussite éducative, a expliqué les dispositifs mis en place à l'ULCO pour favoriser la réussite éducative des étudiants. Ses propos ont été complétés par Corinne Kolinsky. Puis un étudiant a apporté son témoignage.

Saad Bouhsina a exposé les dispositifs mis en place pour favoriser l'insertion professionnelle des étudiants : une université de proximité est par définition proche de son territoire, elle est insérée dans le tissu économique local. Est-ce que cette proximité favorise les étudiants pour leur insertion professionnelle ? là encore, un étudiant a apporté son témoignage.

Dernier intervenant, Arnaud Cuisset a insisté sur l'importance de la recherche : une université de proximité peut-elle exceller dans ce domaine. Un étudiant, Antony Roucou, a pu témoigner de son parcours qui le positionne à présent dans le haut niveau en matière de recherche.  

 

Ce débat a montré la qualité de notre université, joyau de notre littoral. La population du littoral peut se réjouir de disposer d'un tel outil de formation qui offre de plus en plus de possibilités aux étudiants et qui attire de nombreux étudiants étrangers.